Art audiovisuel

électrique & électronique

 

–  lumière, celluloïd, vidéo –

 

« Je travaille des technologies électroniques (vidéo) et électriques (lumière, ombre, celluloïd) pour leur dualité : captation crue et intime du réel, ou picturalité sans limite.

J’aborde ces approches par deux formes d’écriture : la performance et la fixation.

La performance comme présence – synchronisme fondé sur la manipulation de la substance de l’image (traitement du signal, de la matière lumière des projecteurs, etc.) et de l’expérience d’un temps de regard partagé.

La fixation : le film de montage, l’installation, la projection sur objets et écrans préparés, l’environnement (la spatialisation et fragmentation des images).

La plupart de mes travaux explorent les tensions et confluences, ce qui relie et différencie les problématiques de la peinture, du sonore et du cinéma. Ils sont « protéiformes », destinés à vivre des co-existences plurielles, singulières ou hybrides entre film, installation et performance. »

 

Joris Guibert

/

/

/

/

/

 

 

 

 

 

Share Button