Cycle « Société de l’image »

 

1. La société du visible
2. L’image publicitaire : mécanismes & impacts
3. Écrans : attraction, addiction
4. L’information dans les médias audiovisuels
5. Télé-réalité : oxymore ou pléonasme ?

Accessible tous publics, ce cycle propose une réflexion complète sur les usages de l’image dans nos sociétés, afin d’en cerner les effets.

  • Chaque conférence peut être séparée du cycle
  • Toutes sont constituées d’analyses d’images, et notions clés pour savoir les décrypter

_

LA SOCIETE DU VISIBLE

Analyse des usages de l’image, des peintures rupestres à nos sociétés technologiques. Première écriture de l’humanité, miroir symbolique, l’image a permis à l’humain de se constituer et a façonné notre monde : autrefois rare, précieuse et ritualisée, elle est aujourd’hui profusion, consommée de façon compulsive. Désormais l’image numérique est un véhicule communiquant, et une interface (par ex. les tablettes). Cet outil qui a permis à l’homme de se construire peut-il participer à la « déconstruction » de l’individu?

Dans une société « panoptique » où tout est visible (télévision en direct, échographie, satellite, microscope, vidéosurveillance…) que Regis Debray nomme ère « Vidéosphère », ce qui n’est pas visible n’a pas d’existence. Voir devient alors croire… Et tout ce qui n’est pas « présent » (en simulation-simultanée) est oublié.

Paradoxe de l’image, qui fut longtemps un art de la mémoire et qui devient une fabrique de l’amnésie.

► Lire un extrait  PDF
(Texte publié par Revue & corrigée, Mars 2012) :

 

_

L’IMAGE PUBLICITAIRE :
 mécanismes & impacts

Omniprésente ou parfois quasi subliminale, l’image publicitaire s’impose partout au regard (de 300 à 5000 signes/jour selon les sources). Pour être efficace, elle utilise des technologies variées (tests psychologiques, outils issus des neurosciences, sémiologie…) et des procédures sophistiquées.
Déjà en 1920 le publicitaire Edward Bernays (neveu de Freud) usait de techniques de psychanalyse pour manipuler les pulsions du consommateur ; aujourd’hui le « neuromarketing » utilise l’IRM pour détecter les zones du cerveau activées par les images et impacter la mémoire.

A travers un décryptage de ces mécanismes, analyse des effets de l’image publicitaire sur la construction de l’individu, la conscience et la socialisation.


 Décryptage de publicités T.V. (alicaments) : cliquer ICI

_

ÉCRANS : ATTRACTION, ADDICTION
télévision, internet, médias visuels

Avec l’apparition des nouvelles technologies de communication l’audiovisuel devient le premier accès au monde. La télévision reste le principal medium de l’image et la première activité humaine depuis un demi-siècle. La multiplication des chaînes et des technologies (VOD, replay…) augmente sa consommation (3h45/jour, contre 3h en l’an 2000, soit près de 24h/semaine). De nombreuses études montrent les effets de l’écran sur l’individu, notamment hypnotiques : l’électroencéphalogramme a permis de voir que devant la télévision, le cerveau cesse d’émettre les ondes Bêta de l’activité éveillée, et émet alors des ondes Alpha (celles du rêve et du coma).

Qu’est-que l’écran provoque chez le spectateur ? Quel est l’effet de son contenu ?
L’œil est attiré par cette stimulation efficace, par différentes réactions physiologiques (réponse au mouvement, affect des couleurs etc…). Ces réactions sont utilisées par le langage audiovisuel (mouvement constant, agencement des couleurs, montage hyper-rapide, images d’une durée de 1/25ème de seconde…).

Cette conférence examine les procédés et techniques utilisés par les médias visuels, et analyse leurs conséquences par différentes approches (physiologique, anthropologique, psychologique). Comprendre comment cette « technologie de captation de l’attention » selon Bernard Stiegler, influe tant sur le psychisme que sur le corps, pour mieux la maîtriser.

Lire un extraitPDF
Texte sur l’attraction/addiction des images et des écrans
(publié par Revue & corrigée, Mars 2012) :

 

_

L'INFORMATION
dans les médias audiovisuels

Voir, c’est croire… Quels sont les enjeux et effets de l’image dans les médias d’information ? Elle n’est jamais une simple illustration : elle véhicule des discours explicites et implicites. 70% de la population n’a accès à l’information que par un medium audiovisuel ; pourtant l’impact de l’image soumet le traitement de l’actualité à des contraintes (techniques, économiques…) et impose l’usage du spectaculaire et du stéréotype.

Cette conférence décrypte les techniques de construction de l’information : choix du sujet (sélection, hiérarchisation), organisation du discours (scénarisation, dramaturgie), mise en scène (création de l’événement, exploitation du fait), manipulation (publicité déguisée, marketing politique, désinformation).

L’image « objet de représentation » devient objet de simulation… Analyse des procédés de traitement de l’actualité qui construisent notre rapport au monde.

analyse JT

-

→ analyse de J.T.

-

-

-

-

_

TELE-REALITE :
oxymore ou pléonasme?

Quel rapport, causalité ou interaction entre télé et réalité ? Scénario, mise en scène, montage, trucages… La télé-réalité est un spectacle qui transforme l’illusion en réalité. Elle invente un nouveau style narratif audiovisuel, qui contamine d’autres programmes (reportages, jeux etc…).

Phénomène sociétal et modèle comportemental son champ déborde du télévisuel, contribuant à changer réellement le réel, en ce que des penseurs nomment l’ « hyper-réalité ».

-


Voir références : cliquer ici

Tarifs et conditions : contacter ici

-

-

-

Share Button